Le Belge Constant van Paesschen remporte son premier Grand Prix 4* à l’HUBSIDE JUMPING Grimaud-Golfe de Saint-Tropez

Door Tiffany Van Halle op 5 juillet, 2021 - 9:18

A vingt-sept ans, le Belge Constant van Paesschen, aux commandes de son étalon Isidoor van de Helle, signe cet après-midi, sur la Côte d’Azur, la plus belle victoire de sa carrière au sommet, en s’adjugeant le Grand Prix 4* de l’HUBSIDE JUMPING Grimaud-Golfe de SaintTropez. Il devance l’Espagnol Manuel Fernandez Saro sur Jarlin de Torres, seul autre double sans-faute du barrage à quatre. Meilleur Français, Aymeric de Ponnat sur Hoover est troisième, avec une barre à terre dans le tour final. Ils étaient vingt-neuf au départ de ce Grand Prix au tracé signé par le chef de piste français Cédric Longis. Seuls cinq trouveront toutefois la clé du premier parcours technique et se qualifieront pour le barrage. Cinq… moins un, puisque le Tricolore Julien Anquetin, dont on sait qu’il est capable, en selle sur Cesus de Fougnard, de vitesses folles, préférera ne pas prendre le deuxième départ. Les deux Français restant dans ce barrage ne parviendront pas à assurer le double sans-faute, François-Xavier Boudant et Brazyl du Mezel écopant de huit points, Aymeric de Ponnat et Hoover d’une barre à terre. La victoire allait donc être espagnole ou belge. Dernier à s’élancer, van Paesschen parviendra à abaisser de 28/100e le chronomètre alors de référence de l’Ibérique Fernandez Saro. Aux commandes d’Isidoor van de Helle, le Belge signe aujourd’hui la plus belle des victoires de sa carrière internationale !

« Cette victoire est fantastique ! C’est la première fois que je remporte un Grand Prix 4* : j’avais déjà remporté un Grand Prix 2* et un Grand Prix 3*, mais ça faisait un petit moment que le cheval était en grande forme et c’est formidable de pouvoir concrétiser aujourd’hui ! C’est toujours une chance de partir en dernier du barrage : j’avais vu que le seul sans-faute, celui de l’Espagnol Manuel Fernandez Sara et Jarlin de Torres, était clairement accessible au niveau du chronomètre. Je savais ce que qu’il me restait à faire : aller vite ! C’est passé tout juste, à quelques dixièmes de seconde à peine, mais c’est passé, et ce sentiment est extraordinaire! »

Photos & Communiqué © Hubside Jumping

Lees meer: