Une pluie d’étoiles sur les Longines Masters d’Hong-Kong

Door Tiffany Van Halle op 12 février, 2016 - 8:13

Quatre ans déjà ! Le Longines Masters de Hong Kong est devenu l’événement incontournable du calendrier des plus grands cavaliers de saut d’obstacles de la planète. Ils seront une trentaine à prendre le départ de cette étape asiatique de la série intercontinentale des Longines Masters. Cavaliers de légende, cavaliers médaillés, des cavaliers au sommet de leur art, cavalières admirables, cavaliers de différentes générations.

Commençons par les « légendes », deux cavaliers d’exception qui sillonnent le circuit international avec une incroyable réussite depuis trois décennies. L’Allemand Ludger Beerbaum avait fait une entrée fracassante sur la scène mondiale en 1988, en remportant une médaille d’or par équipe avec un cheval remplaçant, The Freak, qu’il montait au pied levé. 28 ans plus tard, le Kaiser reste un des cavaliers les plus performants du circuit, toujours dans le Top 10 mondial, il est le cavalier ayant remporté le plus grand nombre de médailles en Championnats et Jeux olympiques : vingt ! Sans compter les cinq podiums en finale de Coupe. Parmi ces vingt médailles, quatre olympiques sont en or dont l’individuelle en 1992. Un palmarès historique qu’aucun cavalier n’a encore jamais réussi à égaler.

L’autre cavalier de légende qui participera au Longines Masters de Hong Kong a remporté sa première médaille olympique en 1984, il y a 32 ans. Une médaille d’argent par équipe alors qu’il n’était âgé que de 29 ans avec un cheval qui lui-aussi est une légende en Grande-Bretagne : Ryan’s Son. Cette légende britannique possède ce don de faire de ses chevaux également de véritables stars. Qui ne connaît pas aujourd’hui le fabuleux blanc Milton, vainqueur de la Coupe du monde à deux reprises et Champion d’Europe au début des années 90. Ce cavalier, le public Hongkongais le connaît très bien puisqu’il a enflammé le Longines Masters de Hong Kong l’an dernier en réalisant un triplé historique dont une victoire mémorable dans le Longines Grand Prix avec son cheval Argento : c’est bien sur John Whitaker ! Son palmarès n’a rien à envier à celui de Ludger Beerbaum avec 26 podiums en Championnats.

A côté de ces grands messieurs du saut d’obstacles, le public hongkongais retrouvera d’autres stars du circuit, dont un de ses favoris, le Français Patrice Delaveau, vice-champion du monde en titre. Delaveau avait remporté quatre épreuves (sur six) lors de la première édition du Longines Masters de Hong Kong et avait été sacré par la presse locale « the King of Hong Kong » ! Il y revient cette année avec le grand challenge de la série des Longines Masters, car après sa victoire dans le Longines Grand Prix de Paris, une deuxième victoire consécutive pourrait lui permettre de remporter un bonus de 500 000 €, qui serait la première étape vers le Masters Grand Slam Super Bonus d’1 million d’Euros s’il venait à remporter l’étape américaine de Los Angeles en septembre prochain.

L’Allemand Marco Kutscher est lui aussi en course dans ce challenge, vainqueur du Longines Grand Prix de Los Angeles, mais malchanceux à Paris, il lui reste toujours la possibilité de décrocher le bonus de 250 000 € en cas d’une deuxième victoire non consécutive.

Mais la liste des cavaliers qui vont s’élancer sur la piste du Longines Masters de Hong Kong ne s’arrête pas là. La suite n’est pas moins prestigieuse avec d’anciens champions d’Europe, les Français Kevin Staut, Roger-Yves Bost, des vainqueurs de finales de Coupe du monde avec l’Allemand Daniel Deusser, le Suisse Pius Schwizer, au sommet de son art puisqu’il a gagné le Grand Prix Coupe du monde de Zurich il y a peu, les champions du monde par équipe en titre, les Néerlandais Gerco Schröder et Maikel van der Vleuten, le n°2 mondial Simon Delestre, à quelques points de décrocher la place de numéro 1 mondial.

Ce n’est pas une pluie de champions, mais un déluge qui va s’abattre sur le Longines Masters de Hong Kong quand on ajoute à cette liste le jeune prodige irlandais Bertram Allen qui, à 21 ans, a déjà gagné quelques-uns des Grand Prix les plus significatifs du circuit – Dublin, Bordeaux, Paris – et comptait pas moins de 31 victoires internationales en 2015.

Et, le meilleur pour la fin, il faut parler de ces dames, de ces talentueuses cavalières qui souvent bousculent la hiérarchie masculine : l’Ambassadrice Longines de l’Elégance, la Suissesse Jane Richard Philips, le public pourra également suivre les Britanniques Jessica Mendoza, qui faisait partie de l’équipe nationale au dernier Championnat d’Europe d’Aix-la-Chapelle ainsi que Laura Renwick, une des plus rapides amazones dans les épreuves de vitesse et qui compte pas moins de 87 victoires internationales en 2015 et déjà 2 en 2016, une candidate sérieuse pour le Longines Speed Challenge !

A Hong Kong, les chevaux ne feront pas que sauter puisque le public aura la chance de les voir aussi jouer à la balle. Huit chevaux en provenance du Polo Club de Chantilly (France) permettront à quatre joueurs de nationalités différentes, le Français Brieuc Rigaux (handicap 6), l’Australien Dirk Gould (h6), le Britannique Georges Meyrick (h6) et le handicap 5 argentin, Nico Curto, de disputer le premier tournoi d’Arena Polo des Longines Masters : la Shanghai Tang Polo Cup. Un événement dans l’événement puisque c’est le retour du plus ancien sport d’équipe à Hong Kong après une absence de plus de trente ans.

Le Longines Masters marque décidemment l’histoire des sports équestres à Hong Kong, cette pluie de stars nous promet un spectacle inoubliable.

La liste complète des cavaliers :
Patrice Delaveau
Simon Delestre
Kevin Staut
Roger-Yves Bost
Bertram Allen
Marco Kutscher
Ludger Beerbaum
Daniel Deusser
Hans-Dieter Dreher
Gerco Schroder
Pieter Devos
Henrik Von Eckermann
Maikel Van Der Vleuten
Pius Schwizer
Jane Richard Philips
Jessica Mendoza
John Whitaker
Laura Renwick
Emanuele Gaudiano
Joe Clee
Piergiogio Bucci
Ana Julia Kontio
Pilar Cordon
Denis Lynch
Jacqueline Laï

12109949_10153635362863948_834057792090477321_o

Vainqueur l’an dernier du Grand Prix Longines des Masters d’Hong-Kong, le Britannique John Whitaker répond présent cette année pour défendre son titre !

Communiqué : RB Presse

Photo: © Tiffany Van Halle pour Vygo

Lees meer: