WEG Tryon , Simone Blum triomphe en Finale!

Door Tiffany Van Halle op 25 septembre, 2018 - 1:58

Et au final, c’est l’Allemagne qui triomphe devant un duo Helvétique!

Simone Blum aura réalisé un excellent championnat, déjà en Bronze par équipe le Vendredi,  la jeune Allemande aura géré la compétition jusqu’au bout  avec DSP Alice, sa jument qu’elle monte depuis 4 ans. À seulement 29 ans, elle devient la première femme à remporter la Finale des Jeux Equestres Mondiaux succédant ainsi à Jeroen Dubbeldam qui avait remporté le titre avec Zénith , il y a exactement 4 ans à Caen!

« Je suis ravie d’être là, je ne peux pas décrire ce que je ressens, c’est incroyable ! C’était une journée parfaite !
Alice a sauté de manière fantastique tout au long de la semaine. Elle n’a pas fait une faute lors de ses cinq parcours, je pense que c’est incroyable. Elle a très bien sauté tous les parcours. Elle est très respectueuse, c’est une guerrière avec un grand cœur et cette semaine elle savait qu’elle pouvait gagner le cœur de tout le monde. J’avais l’impression qu’elle voulait cette victoire et elle a tout donné pour moi.
Les jours précédents, je n’étais pas très nerveuse car la jument m’avait donné un très bon sentiment. Aujourd’hui j’étais un peu nerveuse mais quand je suis rentrée en piste je suis restée très concentrée. Je sais que si je monte bien Alice elle ne fait pas de fautes. Aujourd’hui les parcours étaient difficiles mais justes. Martin a fait un très bon parcours lors de la dernière manche et j’ai essayé de l’imiter.
Quand je suis entrée en piste je savais que j’avais le droit à une faute mais je me suis dit que ce serait mieux de faire un sans-faute !
Je viens de Münich et je monte Alice depuis quatre ans. Mon futur mari a trouvé Alice et c’est grâce à lui que je suis là aujourd’hui. J’ai grandi avec Alice qui a toujours été une jument particulière, très bonne et cette semaine elle a montré tout son talent. Je suis fière d’elle, le travail a payé ! Quand j’ai débuté le haut niveau il y a deux ans, Alice était jeune puisqu’elle avait seulement neuf ans. Nous avons travaillé et nous voilà ici aujourd’hui ! »

La Suisse vient compléter ce beau podium avec Martin Fuchs et Clooney (2ème) et troisième, Steve Guerdat avec Bianca! De biens belles performances individuelles pour le drapeau Helvétique qui avait terminé au pied du podium dans la finale par équipe le vendredi soir!

 

Martin Fuchs & Clooney (2èmes)

« C’est un fantastique sentiment d’être sur le podium. Je monte comme mes deux collègues qui sont sur le podium l’un des meilleurs chevaux du monde. Il l’a prouvé par le passé mais il nous manquait encore une médaille en individuel dans un grand championnat. Cette année, nous avions bien commencé avec une victoire dans le Grand Prix CSI5* de Bâle mais malheureusement Clooney a ensuite dû être opéré de coliques. Il s’en est bien remis mais c’était une année pleine d’émotions. Nous étions inquiets et nous avons été très contents de la manière dont il est revenu, meilleur que jamais.
C’est mon premier Championnat du Monde et ça n’a pas commencé si mal (rires). J’ai eu un très bon sentiment avec Clooney tout au long du championnat. Il était très bien au paddock avant d’entrer en piste pour la dernière manche. Je n’ai pas trop pensé au temps accordé car je savais que ça ne changerait pas grand chose car Simone avait quelques points d’avance et que même si je faisais du temps dépassé je serais toujours devant Steve. Le cheval s’est bien senti tout au long du parcours et il a extrêmement bien sauté. J’ai ensuite regardé mon ami Max Kühner qui a été fautif, ce qui m’a permis de conserver la tête. En regardant Simone, j’espérais qu’elle ferait une faute pour que je sois Champion du Monde mais elle était très loin de même toucher une barre.
Nous étions en tête dans la Coupe des Nations et espérions une médaille. Nous avons été quelque peu malchanceux mais nos deux chevaux étaient en forme et nous savions que si nous montions bien aujourd’hui nous pouvions faire une médaille. Remporter une médaille tous les deux est vraiment quelque chose de spécial. Je pense que sans être arrogants nous méritions ces résultats individuels après le jour malchanceux que nous avons eu vendredi.

Ma famille compte beaucoup pour moi, elle me soutient depuis que j’ai commencé. Je me suis entraîné au début avec ma mère et quand j’ai progressé je suis devenu assez bon pour être entraîné par mon père Thomas (rires). Mon frère n’a malheureusement pas pu être présent mais il a enregistré mon premier parcours de cette finale et me l’a envoyé pour que je puisse l’étudier et je sais qu’il sera à l’aéroport avec le drapeau suisse quand je vais rentrer.
Je vois mon oncle Markus régulièrement, il vient monter à la maison. Après la Coupe des Nations, il m’a encouragé. »

Steve Guerdat & Bianca , 3èmes

« Je suis content qu’aujourd’hui l’on ait pu voir à quel point Bianca était spéciale. Jusqu’ici, nous avons eu des Championnats où elle a sauté mieux que tous les autres chevaux mais où nous avons fait des fautes. Je rentrais toujours à la maison déçu parce que je voulais lui donner la médaille qu’elle méritait. Je pensais que ça allait être pareil cette année. Elle sautait de manière fantastique depuis le début de la semaine mais elle a touché deux barres lors de la Coupe des Nations et les deux sont tombées.
Elle a toutes les qualités du monde mais le plus incroyable avec elle c’est qu’elle aime sauter. A chaque fois qu’elle voit un obstacle, elle ne veut pas seulement le sauter mais s’envoler. Aujourd’hui, elle était plus calme que l’autre jour et parfaite à monter. Quand elle est maniable comme aujourd’hui avec sa manière de sauter, elle donne un sentiment indescriptible, très rare. Je suis honorée et chanceux de partager ma vie avec un cheval comme elle.
Avoir deux Suisses sur le podium est spécial mais avoir quelqu’un qui est comme mon frère avec moi est encore plus spécial. Je pense que tout le monde sait que je suis le fils de Philippe Guerdat et que j’ai une famille incroyable et un frère fantastique mais tout le monde sait aussi combien la famille Fuchs est spéciale pour moi. On s’entraîne ensemble, nous sommes voisins, nous nous parlons tous les jours, c’est ma seconde famille et ils me traitent comme leur troisième fils.
On a pu voir les chevaux très bien sauter aujourd’hui et toute cette semaine. Ils auraient pu encore enchaîner sur un autre parcours demain et pour cela il faut féliciter le chef de piste Alan Wade qui mérite une médaille cette semaine. Lui et son équipe ont fait un formidable travail et ils ont respecté nos chevaux et ont offert du beau sport.
La déception de ne pas avoir la médaille par équipes est toujours là, nous avions des chevaux incroyables et nous pensons que nous pouvions le faire cette année. Malheureusement le sport nous a montré comme cela peut-être dur un jour et incroyable le suivant, complètement différent à deux jours d’intervalle.
Je regrette la finale tournante quand je vois quels chevaux j’aurais pu monter cette semaine (rires). Je pense qu’aujourd’hui le meilleur couple a gagné et je n’ai rien à dire contre ça. Je pense que c’était une très belle semaine et même si la tournante nous a offert des moments historiques, le fait qu’elle n’existe plus nous a permis d’économiser les chevaux. Dans ce sport on cherche le meilleur partenariat possible entre un cheval et un cavalier et ça me semble juste comme ça.
Je pense qu’à part Aix-la-Chapelle il n’y a pas d’autre endroit qui puisse organiser des JEM. C’est peut-être mieux que trois ou quatre organisateurs organisent des disciplines différentes car sinon c’est très coûteux et très lourd d’organiser tout. »

Qualifié pour la finale avec H&M Chilli Willi, Nicola Philippaerts aura manqué de chance dans ce premier tour avec 8pts – ce score ne leur permettant pas de reprendre le départ en seconde manche, réservé aux 12 meilleurs de la première! Ils terminent 22èmes.

 

Résultats

Photos © Vygo – T. Van Halle – Tous droits réservés

 

 

Lees meer: